VIDÉO LIVRE : LA GRANDE AVENTURE DU JOURNAL TINTIN

Pour les amateurs de BD, le journal Tintin est un mythe absolu ayant diverti des générations de lecteurs. C’était le 26 septembre 1946, les éditions du Lombard lançaient, en Belgique, le premier numéro du journal Tintin. Il comptait alors douze pages, dont quatre de bandes dessinées, et une magnifique couverture, réalisée conjointement par Hergé et E.P. Jacobs. Les lecteurs découvrirent ainsi l’amorce de nouvelles aventures : La Légende des quatre fils Aymon, L’Extraordinaire odyssée de Corentin Feldoë, Le Secret de l’Espadon et Le Temple du soleil… L’aventure a durée 42 ans, ce qui permit à de nombreux auteurs et dessinateurs de faire leurs débuts. C’était il y aura bientôt 72 ans.

Apparu en septembre 1946, l’hebdomadaire des jeunes de 7 à 77 ans aurait eu 70 ans en 2016, il y a 2 ans. Pour fêter dignement cet anniversaire, Le Lombard et les Éditions Moulinsart ont publié un ouvrage assez exceptionnel : La Grande Aventure du Journal Tintin et ses…777 pages !

UN CONTENU QUI RAVIRA LES ANCIENS LECTEURS

Plus de 600 pages de bande dessinée composées des histoires complètes les plus belles, les plus rares ou les plus légendaires parues dans le journal. De nombreuses pages sont totalement inédites en album et trouvent ainsi une seconde vie après leur parution dans l’hebdomadaire. Des pages de Hergé, Jacobs, Tibet, Martin, Rosinski, Franquin, Cuvelier, Pratt, Derib, Cosey, Graton, Vandersteen, Macherot, Hermann, Greg, Van Hamme, Turk, Vance, De Groot, Dany, et de dizaines d’autres auteurs de légende sont réunies pour la première fois dans cet ouvrage unique.

Une rétrospective de 80 pages réalisée par Philippe Goddin retrace toute l’histoire du journal.

Et Hergé y a bien sûr une place d’honneur : au tout début de l’ouvrage plus de 70 pages évoquent sa collaboration au journal Tintin, que ce soit à travers les nombreuses couvertures réalisées ou ses multiples contributions aux différentes rubriques du journal. Au-delà de l’idée de ressortir la moindre production enfouie du maître, cette initiative permet d’apprécier la créativité du père de Tintin dans toutes les circonstances, y compris dans la conception d’un calendrier, d’un bandeau publicitaire ou d’une annonce pour un jeu-concours.

La seconde partie de l’ouvrage – beaucoup plus volumineuse – est une rétrospective couvrant toutes les périodes d’activité du périodique. Par unité de deux années, sont reproduites aventures complètes, extraits, articles, dessins, caricatures, courriers, premières apparitions de héros, couvertures, bref tout ce qui a constitué le corps de la publication. L’intention est de donner le meilleur, le plus symbolique ou historique. On croise ainsi Jacques Martin, Will, Tibet, Uderzo, Franquin, Goscinny ou Hermann ; puis on assiste aux premiers pas de Modeste et Pompon, Chlorophylle, Zig et Puce, Corto Maltese, Rork ou Thorgal. Sans oublier de découvrir des personnages moins connus comme Franval ou 3A. Et c’est un vrai bain de jouvence que nous offre ce très beau livre qu’on lit doucement, en se délectant, page après page. Il faut dire que l’équipe rédactionnelle a soigneusement choisi les histoires courtes, afin qu’elles soient représentatives des différentes étapes de l’évolution du journal.

Du contenu moralisateur des débuts à une libération de l’expression à partir de la fin des années soixante, le parcours du journal Tintin est aussi un miroir des sociétés belge et française qui nous est tendu sous la forme d’un feu d’artifice, auquel il serait déraisonnable de résister.

Publication inspirée par un article de F. Houriez – Date de sortie : 26 août 2016 – Prix de vente : 49 euros.

Pour voir la vidéo de présentation, cliquez sur l’image ci-dessous :

 

 

Partagez si ça vous a intéressé
  • 78
  •  
  •  
  •  
  •  
    78
    Partages
  • 78
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *