TINTIN RÉCUPÉRÉ PAR LE MOUVEMENT PARISIEN LGBT QQIAAP ?

Au cœur de Paris, une fresque a créé la sensation la semaine dernière : Tintin y embrasse amoureusement le Capitaine Haddock. Rien d’étonnant à cela car Madame la Maire de Paris (dont la mandature est une véritable catastrophe pour les parisiens), cherche par tous les moyens à se remettre en selle pour les prochaines élections de 2020 qui s’avérent difficiles.

Rue des Petits Carreaux, à Paris. Photo: Xavier Héraud
L’auteur, Combo, s’explique :

Comment t’es venue l’idée des Tintin et Capitaine Haddock ?

J’adore chercher les messages cachés derrière les œuvres d’art. Que ce soit dans un livre, un film ou même une bande dessinée. Lucky Luke par exemple est un éjaculateur précoce : il tire plus vite que son ombre… Je me suis rendu compte qu’il y avait beaucoup de non-dits sur les homosexuels dans la BD. Quand Tintin et Haddock voient une femme comme la Castafiore, ils s’enfuient. Ils vivent à deux dans un château avec un chien… Astérix et Obélix vivent ensemble avec un petit chien aussi… Je pense que c’est assez clair.

Quand as-tu décidé de faire ta fresque de la rue des Petits-Carreaux?

Quand j’ai eu l’accord de tout le monde même si je ne vais pas mentir, j’ai rencontré beaucoup de difficultés. Ça fait deux ans que j’attends de pouvoir la faire. Mais voir le résultat, le nombre de gens qui photographient la fresque me réjouit. Il y a un vrai partage… C’est le but. La fresque doit rester au minimum deux ans. Et si elle est vandalisée, on la restaurera.

PARIS : LA VILLE QUI VEUT DEVENIR LA CAPITALE MONDIALE LGBTQQIAAP

Les récentes difficultés rencontrées par la maire PS de Paris (Annulation par le tribunal de l’arrêté de fermeture des voies sur berge à la circulation, retoquage par le même tribunal du contrat conclu entre la mairie et l’entreprise JC Decaux pour la gestion de ses panneaux d’affichage. Sans oublier le fiasco du Vélib ou l’arrêt d’Autolib pour cause d’endettement pharaonique, etc.) ont renforcé les tractations et les petits calculs dans la perspective des prochaines élections municipales.

C’est ainsi que pour trouver des voix il est question de faire de Paris la capitale LGBTQQIAAP friendly dans le monde. Dans cet esprit Jean-Luc Romero, conseiller régional d’île de France et maire adjoint du 12e arrondissement de Paris, a présenté il y a quelques mois son rapport (épais de 136 pages) consacré à la valorisation du «tourisme, de la culture et des nuits LGBTQI». Les idées ne manquent pas : sanctuariser la date de la marche des Fiertés, créer un label friendly pour les commerces et hôtels, intégrer les organisateurs identifiés de soirées LGBTQI au Conseil parisien de la Nuit… Au total, 52 recommandations ont été remises à Anne Hidalgo et ses équipes, dans un seul but, se positionner «de manière offensive» sur un marché de niche au fort potentiel économique.

La Maire de Paris aux couleurs de LGTB

Pour ceux d’entre vous qui l’ignorent, LGBTQQIAAP est l’acronyme utilisé pour désigner l’ensemble des personnes non strictement hétérosexuelles, en regroupant :

  • les Lesbiennes (d’où le L),
  • les Gays (G),
  • les Bisexuel-le-s (B)
  • les Trans (T),
  • les Querrs (premier Q) qui refusent d’être étiquetées selon leur orientation sexuelle ou leur identité de genre
  • les Questionneurs (personnes qui se posent des questions (questionning), deuxième Q)
  • les Intersexués (I)
  • les Asexuels (premier A)
  • les Alliés (deuxième A qyui luttent contre l’homophobioe)
  • les Pansexuels ((P pour les personnes qui peuvent être attirées par toute autre personne sans distinction de sexe ou de genre : femme, homme, personne trans, androgyne ou intersexuée).

Voilà, vous aurez au moins appris ça aujourd’hui ! Et en vidéo, ça donne ça :

 

Partagez si ça vous a intéressé
  • 520
  •  
  •  
  •  
  •  
    520
    Partages
  • 520
    Partages

6 commentaires


  1. Je ne pensais pas que la passion pour Hergé et de Tintin serait un jour récupéré par un personnage réactionnaire et homophobe je quitte ce blog et vous salu monsieur le censeur il y a quelques jours je lisais cette magnifique citation les cons sa ose tout …. vous en êtes le parfais exemple

    Répondre

    1. Gregori : vous êtes libre de quitter ce blog je vous conseille même de profiter de ces nouveaux instants de disponibilité pour réviser sérieusement votre orthographe (4 fautes en 2 lignes et demie) mais je ne vois pas en quoi je suis un personnage « réactionnaire et homophobe », sous prétexte que je suis blanc, hétérosexuel et catholique …me voici donc, comme des milliers d’autres victime du politiquement correct ! Mon ironie s’adressait surtout à Madame Hidalgo.

      Répondre

  2. A gregori , puisque vous aimez les citations ….. Oserai je «  »Un de perdu dix ……. «  » ! On est en droit sans être le moins du monde homophobe ,(quand à réactionnaire ,rapprochez vous donc d’un bon dico)s de regretter et de protester quand un obscur barbouilleur s’autorise à apporter (ce que je ne saurai qualifier d’éclairage) sa vision sur une oeuvre comme celle d’Herge en attribuant aux personnages telle ou telle qualité jamais abordée par l’auteur ! Pourquoi pas demain un « Père Goriot fétichiste ,ou le Cesar de Pagnol alcoolique? Quand aux «  »héritiers  » de l’oeuvre on les a connu plus virulents et procéduriers à l’encontre de tel ou tel Tintinophile ! pour finir mon pôvre puisque vous allez vous dégager du temps libre faites donc quelques dictées …nous vous les corrigerons !

    Répondre

  3. L’auteur, Combo, est un vrai profiteur, rien qu’un petit con de plus. D’après lui Obélix serait un pansexuel. Ces conclusions sont plutôt stupides. Mais je ne comprends pas comme c’était possible de avoir « eu l’accord de tout le monde ». En connaissant la rigueur de Moulinsart, ont les ayants droit donné sa permission ?

    Répondre

  4. Je suis surpris que moulinsard est accordé cette fresque
    Car d habitude ils tres pointilleux et exigeant sur la moralité d e leur personnage

    Répondre

    1. La justice est très sensible aux droit d’auteur et surtout quand l’oeuvre est détournée et surtout quand cela peut être perçu comme un préjudice; préjudice vis à vis des habitant de la ville de Paris qui n’en demandent pas autant. J’espère que Moulinsart attaquera dur.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *