L’AUTRE VOITURE PERSONNELLE DE HERGÉ REPRISE DANS LE CRABE AUX PINCES D’OR

Heureusement que les lecteurs de cette page sont des Tintinophiles… tendance Hergéologues ! J’avais écrit dans une précédente publication « Si l’on compte 79 modèles reproduits dans les aventures de Tintin, seules 3 voitures ont été acquises par Hergé: l’Opel, la Lancia et la Porsche« .

Et bien j’avais tort. Un lecteur assidu, grand spécialiste de l’automobile (Pierre Rubens pour ne pas le nommer) nous communique la précieuse information suivante :

Peu de gens le savent, Hergé a également été le propriétaire d’une ‘Impéria Mésange’ qu’il a dessinée dans le Crabe aux Pinces d’Or, remorquée par une dépanneuse. Un modèle de 1940, acheté d’occasion.

Les automobiles Impéria étaient fabriquées à Nessonvaux, en Belgique et le modèle ‘Mésange’ était une ‘Adler’ construite sous licence avant-guerre (1932).

Signalons que cette Impéria a dû être acquise début 1947 (Si Philippe Goddin peut nous le préciser) en remplacement de sa Peugeot d’occasion achetée en 1946 que son vendeur avait qualifiée de « Petite Merveille ». Elle était tellement « capricieuse » que Hergé la revendit à perte pour acheter l’Impéria.

Il semblerait que cette Impéria ne lui ait pas donné beaucoup de satisfaction et qu’un jour de 1947, elle soit tombée en panne d’embrayage, en plein Bruxelles, obligeant Hergé à rentrer en Tram.

Germaine, la première épouse de Hergé, en 1947, devant l’Impéria.

Photo extraite du livre de Philippe Goddin : Hergé Lignes de vie

Il l’abandonnera au mois de juillet pour une Singer Super Twelve noire à toit ouvrant d’occasion :

Pierre Rubens, qui se caractérise par la qualité de ses recherches, a pu retrouver le fils de la personne à qui Hergé avait vendu son Impéria : Voici la conversation qu’il a eue avec ce dernier :

En 1947, mon père a acheté une Impéria d’un certain monsieur Remi. Ce n’est que dans son bureau, avenue Delleur, que j’ai découvert où nous étions. Nous avons voyagé quatre ans avec cette voiture avant de la revendre et nous n’avons même pas signalé son origine à l’acheteur !”

« la voiture remorquée dans les cases du Crabe aux Pinces d’Or est bien l’Imperia de Hergé avec laquelle nous avons roulé. C’est aussi cette image que les employés de Moulinsart m’avaient montrée après que je leur ait remis mes photos ».

EN SAVOIR PLUS SUR L’IMPÉRIA

L’ Imperia fut construite de 1934 à 1942. Au Salon de Bruxelles, en décembre 1934, Imperia présente deux nouveaux modèles à traction avant et quatre roues indépendantes, équipés d’un moteur Adler : la TA7 Mouette et la TA4 Albatros.

L’Imperia TA7 Mouette est destinée aux conducteurs qui recherchent un véhicule économique et pratique tout en restant élégant, a la berline 2 portes « Mouette » va s’adjoindre, en 1937, une version décapotable baptisée « Hirondelle ».

En 1938, la TA7 est rebaptisée « Mésange » en berline 2 portes ou « Alouette » en décapotable et bénéficie de nombreuses améliorations (Extérieurement, elle se distingue par un capot aux lignes fuyantes, une calandre redessinée et des lanternes d’ailes chromées). En 1947, il y eut un bref regain d’activité avec la TA 8, équipée du moteur 4 cylindres de 1340 cm3. Parmi les caractéristiques figuraient : alimentation par gravité, freins hydrauliques, boîte à 3 vitesses avec changement au tableau de bord, et carrosserie mixte bois et acier.

Trois ans plus tard, même cette voiture, à cinquante pour cent belge, avait cédé la place à la Standard Vanguard de 2088 cm3, une voiture britannique fabriquée sous licence.

Pour en savoir plus regardez la vidéo ci-dessous :

Dernière précision de Paul Rubens qui a son importance :

Autre remarque de détail, à vous signaler, à propos de :  Si l’on compte 79 modèles reproduits dans les aventures de Tintin, …” qu’on pouvait déjà lire, dès la publication précédente sur “HERGÉ, TINTIN ET LES AUTOS”.  Si on compte TOUTES les automobiles dessinées dans TOUTES les aventures de Tintin (dans les différentes versions, notamment par ex. dans “L’île Noire”), et en tenant compte des différentes marques et modèles (identifiables ou non, comme par ex. en Amérique), des voitures ‘inventées’ par Hergé, celles de différentes couleurs, des véhicules participants à l’action comme de ceux faisant partie du décor et aussi ceux dont on ne distingue qu’une partie : il y en a alors beaucoup plus que 79 !

Partagez si ça vous a intéressé
  • 99
  •  
  •  
  •  
  •  
    99
    Partages
  • 99
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *