PRÉSENCE EXCEPTIONNELLE DE JEAN PIERRE TALBOT LE 2 JUIN PROCHAIN

 

Jean-Pierre Talbot est connu pour son extrême gentillesse. Ce n’est donc pas surprenant qu’il ait immédiatement accepté d’être avec nous le 2 juin lors de notre rencontre Tintinophile. Un grand merci à lui. Quel plaisir d’avoir « Tintin vivant » … Vous n’avez pas fini de lui demander un selfie… Voilà la preuve que notre rendez-vous est bien celui de tous les tintinophiles. Ce sera aussi l’occasion pour lui de dédicacer son livre :

SOUVENIRS… SOUVENIRS…

Il venait d’avoir 18 ans, il était beau comme un enfant, fort comme un homme…C’est donc tout juste majeur, en 1961, que le ciel est tombé sur la tête du Belge Jean-Pierre Talbot ! Jeune moniteur de sports, il est repéré sur une plage d’Ostende par une responsable de casting pour sa ressemblance avec le héros d’Hergé. C’est qu’au même moment, le producteur André Barret a lancé le projet de transposition cinématographique de Tintin et que les auditions pour le rôle principal vont bon train. Jean-Pierre Talbot distance tous ses concurrents et décroche la timbale pour la première aventure ciné du blondinet à houppette.

C’est avant le lancement des prises de vues du premier des deux Tintin live (Le mystère de la toison d’or, 1961) que Jean-Pierre est présenté à Hergé. Celui-ci regarde le jeune comédien impressionné puis lui pose la main sur l’épaule et dit au producteur :  » Oui, c’est bien lui !  » Ayant pris Jean-Pierre Talbot en sympathie, il l’autorisera même à signer « Tintin » sur les autographes et exécutera des dessins spéciaux pour célébrer le mariage de Jean-Pierre avec son épouse Diana.

2 films, c’est tout !

Mais, même si les deux expériences dans la peau du héros à culotte de golf lui ont donné beaucoup de plaisir, Jean-Pierre n’a pas continué sur sa lancée de comédien. Après Le Mystère de la Toison d’or et Tintin et les oranges bleues, un troisième épisode était dans les tuyaux mais il ne verra jamais le jour. Jean-Pierre Talbot s’est donc dirigé vers les deux choses qu’il aimait le plus : le sport et la pédagogie. Ainsi devint-il directeur de l’école libre Roi Baudoin, dans la ville de Spa. Aujourd’hui retraité, Tintin-Talbot a 74 ans et il est l’heureux grand-papa des trois enfants que lui a donné sa fille unique.

Précisons que Jean-Pierre est un grand adepte du canicross : un sport athlétique qui associe un coureur à pied et son chien, reliés entre eux pour effectuer le même effort physique. Il a d’ailleurs écrit un passionnant ouvrage à ce sujet :

Pour revoir le film TINTIN ET LES ORANGES BLEUES, cliquez sur l’image ci-dessous : 

Pour revoir le film TINTIN ET LE MYSTÈRE DE LA TOISON D’OR, cliquez sur l’image ci-dessous : 

Partagez si ça vous a intéressé
  • 70
  •  
  •  
  •  
  •  
    70
    Partages
  • 70
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *