VOTRE AVIS SUR LA SORTIE EN ALBUM DE TINTIN ET LE THERMOZÉRO

C’est en tout cas le vœu que forme Benoît Mouchart, directeur éditorial des éditions Casterman. « Mon rêve c’est la publication de Tintin et le thermozéro« . Tintin est le thermozéro, conçu fin des années 50, début 60 est l’aventure la plus aboutie parmi les trois qu’Hergé n’a pas terminées. À chaque fois il s’agit de projets abandonnés au profit d’autres albums. Ce sont les Bijoux de la Castafiore qui ont accaparé Hergé au détriment de cette histoire de thermozéro.

Un scénario par temps de guerre froide

Tintin, Haddock et Tournesol sont témoins d’un accident de voiture en se rendant au château de Moulinsart. Un homme est blessé, de nombreux témoins sont là autour de lui et Tintin le recouvre de son imperméable beige pour le protéger. Mais voilà que le blessé glisse dans la poche de l’imperméable un petit objet à l’insu de tous. L’enquête commence quand Tintin se rend compte que tous les témoins de l’accident ont été cambriolés. Visiblement quelqu’un cherche quelque chose qui se trouvait sur les lieux de l’accident. Mais quoi ? Tintin et le thermozéro est une enquête autour d’une arme secrète, le fameux thermozéro, une course-poursuite entre Tintin, Haddock et des agents secrets, dans le contexte de la guerre froide.

TINTIN ET LE THERMOZÉRO (1960)

Pour Benoit Mouchart les 62 pages de storyboard et les 8 pages déjà crayonnées par Hergé font de cette aventure un projet achevé et publiable. « C’est l’âge d’or d’Hergé, c’est le moment, où il est en pleine possession de son art, de ses moyens narratifs et de son humour, c’est donc là un témoignage très intéressant. J’incite tous les auditeurs de France Inter à écrire à l’ayant-droit d’Hergé, Fanny Rodwell, pour la convaincre de publier cette histoire« .

Les experts reconnaissent que cette histoire commençant sur les chapeaux de roues, avec vivacité, est particulièrement réussie et ils n’ont pas fini de s’interroger sur les motivations d’Hergé pour avoir mis ce projet de côté. Hergé avait par deux fois fait retravailler cette histoire par ses collaborateurs à l’époque, Jaques Martin puis Greg, mais finalement il n’a jamais eu l’occasion de sortir cette histoire de ses tiroirs En 1989, l’éditeur Rombaldi avait publié les 8 pages crayonnées et les dessins préparatoires. Aujourd’hui, le Thermozéro est entre les mains de Moulinsart.  Seule Fanny Rodwell peut autoriser au nom d’Hergé l’utilisation des aventures inachevées de Tintin.

Benoît Mouchart estime donc qu’avec le Thermozéro, beaucoup plus abouti, Tintin pourrait remporter à nouveau un grand succès.

Les avis des Tintinologues divergent :

Ci-dessous 2 réactions, celle de Benoît Peeters et celle de Jacques Langlois : 

 

Et vous, quel est votre avis ? N’hésitez pas à le laisser dans les commentaires. Merci

Pour terminer, voici en vidéo une intervention, à ce propos, de la « SPÉCIALISTE CULTURE » de… BFM TV (Et oui il semblerait que ça existe sur cette chaîne d’info !). On constate qu’elle n’y connaît rien, qu’elle regarde ses notes en permanence et surtout qu’elle dit n’importe quoi puisqu’elle annonce du haut de sa « carte de presse » la sortie de l’album, décidément !

Cliquez au milieu de l’image pour lancer la vidéo

Oups ! J’ai dû me tromper dans le logo…

Partagez si ça vous a intéressé
  • 239
  •  
  •  
  •  
  •  
    239
    Partages
  • 239
    Partages

5 commentaires


  1. Évidemment POUR la publication de cet album.

    Répondre

  2. On peut comprendre les hésitations sur la sortie de cet album mais personnellement ce serait un vrai bonheur de retrouver une aventure à l’occasion de ces 90 ans. Ce serait un très bel hommage et un honneur rendu à Hergé pour son oeuvre.

    Répondre

  3. Je pense que le Thermozéro dans les conditions où l’a laissé Hergé ne serait pas une trahison en cas d’édition d’un album dessiné. Tout d’abord comme écrit plus haut Hergé est au fait de sa création mais son studio est très important dans la réalisation des dessins. A cette époque il veut faire les bijoux de la Castafiore qui rompt avec les Tintin précédents mais à présent 40 ans après il n’y aurait plus ce sentiment de redite. D’autre part Hergé lui même s’est en partie trahi en éditant notamment les Picaros qui est quasiment un pastiche de sa propre œuvre et dont la qualité est très probablement en dessous du Thermozéro en matière de scénario.

    Répondre

  4. Je crois qu’il est beaucoup trop tard pour exploiter un scénario qui a été abandonné par Hergé en son temps, scénario incomplet ,insatisfaisant pour Hergé et qui serait de plus s’il devait rester fidèle trop fortement daté !
    Par contre ,si la qualité est au rendez vous je crois que des nouveaux albums qui seraient publiés après que l’oeuvre soit tombée dans le domaine public présenteraient un intéret certain (cf Lucky Lucke ou Asterix ) ! En espérant que nous n’assisterons pas à quelques manipulations de l’ayant droit afin de reculer cette échéance !

    Répondre

  5. L’enthousiasme du directeur éditorial de Casterman, Benoît Mouchart, ne peut que me réjouir, après avoir récemment commandé le numéro de la revue « Les Amis d’Hergé » qui comporte un dossier spécial sur le sujet et dont la lecture a suscité un vif intérêt pour le scénario ainsi que pour les quelques crayonnés publiés, lesquels laissent entendre une aventure au sens entier du terme.
    De talentueux dessinateurs comme Yves Rodier et Ralph Edenbag, lesquels témoignent d’un trait se rapprochant de celui du maître, ont pareillement montré leur attachement pour ce titre en réalisant des planches de toute beauté.
    A l’instar de l’ALPH-ART, le THERMOZERO mérite évidemment d’être publié et les 90 ans que célèbre le petit reporter cette année constitue une occasion idéale, à titre d’hommage.
    J’ose espérer que Madame F. Rodwell sera sensible à ce souhait au point d’en agréer la réalisation.
    La colorisation récente de l’album « Au Pays des Soviets » paru précisément en 1929, ne peut que nous conforter en ce sens…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.