MICHEL DESMARETS UN COLLABORATEUR DISCRET MAIS INCONTOURNABLE AUX STUDIOS HERGÉ

De toute l’équipe des studios, c’est sans doute le collaborateur le plus discret. Repéré par Jacques Martin, il a seulement 19 ans quand il intègre, à Bruxelles les Studios Hergé.

Pour Hergé, il est chargé de dessiner, sur les calques au crayon noir, les voitures, les trains, avions et autres accessoires en-dehors des personnages. Il les transmettait ensuite au maître qui les agrémentait de décor. Un travail de titan qui dura plus de 30 ans !

Michel Desmarets à sa table à dessin en 1955

Quand la guerre éclate en 1940, Michel Demarets (1935 – 2014) n’a pas encore 5 ans. Son papa, Georges, est instituteur. Michel, comme son père, aime dessiner. Il choisira d’abord le dessin industriel mais, taraudé par le besoin de crayonner machines qui roulent et trains qui tracent, il s’éloigne un tantinet du cursus imposé.

Michel Desmarets portant Roger Leloup et prenant la pose pour Hergé

Il fréquente aussi l’Académie des Beaux-Arts et, un soir de 1952, il rencontre Roger Leloup. Ce dernier travaille déjà pour Jacques Martin, et c’est ainsi que l’aventure commence. L’adolescent, doué, entre dans l’équipe de Martin, lequel collabore déjà avec Georges Remi, C’est l’époque des chromos, très prisés, de la série Voir et Savoir. Et quand, en 1954, Hergé demande à Martin de rejoindre officiellement les Studios Hergé de l’avenue Louise, à Bruxelles, le créateur d’Alix accepte à condition d’avoir, avec lui, ses collaborateurs maison qui sont Roger Leloup et Michel Desmarets.

Pour faire quoi chez Hergé ? Un peu beaucoup de tout, comme accessoiriste soumis aux règles strictes de l’authenticité des objets croqués. J’ai dessiné des milliers de trains, d’autos, d’avions, imaginé des intérieurs et des extérieurs, en collaboration avec les autres créateurs des Studios, précise Michel Demarets.

C’est sous la direction de Michel Desmarets qu’ont été réalisés les albums « Jouons avec Tintin »

Ci-dessous, magnifique illustration réalisée par Bob de Moor en 1985, mettant en scène les membres dus Studios Hergé pour une affiche vantant les mérites de la Société Nationale des Chemins de Fer Belges. C’est Michel Desmarets qui joue le rôle du Chef de Gare :

Mais lors de l’impression, un fonctionnaire, sans doute particulièrement zélé, trouvant que le Chef de Gare ressemblait trop au Ministre de l’époque, Herman de Croo, a sauvagement et très maladroitement décapité Michel Desmarets pour le remplacer par un anonyme :

 

Partagez si ça vous a intéressé
  • 104
  •  
  •  
  •  
  •  
    104
    Partages
  • 104
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *