MAGNIFIQUE REPRODUCTION GRAND FORMAT DU VRAI PLAN DE LA LICORNE

Il s’agit d’un tirage numérique en noir & blanc de très grand format : 100 x 60 cm du plan de La Licorne, réalisé à partir de celui que Gérard Liger Belair, un ami de Hergé, avait conçu à l’origine en 1942 :

Cliquez sur l’image pour le voir en plus grand

Ce dernier, fils d’un ancien officier de la marine de guerre française à voiles et grand modéliste naval tenait une boutique de modèles réduits à Bruxelles, 220 Chaussée de Wawres à Bruxelles, à l’enseigne Au petit Constructeur où on trouvait des trains électriques et de nombreuses maquettes de bateaux.

La boutique en 1946, lors du lancement du journal Tintin

C’est à lui que Hergé a fait appel en avril 1942 pour réaliser une maquette de la Licorne, lui permettant ainsi de dessiner, avec la plus grande précision, toutes les parties du navire, sous tous les angles, afin d’éviter les erreurs techniques commises avec le bateau L’Aurore dans L’Etoile mystérieuse.

Gérard Liger Belair

Après avoir conçu le modèle, Gérard Liger Belair obtint d’Hergé, le 23 avril 1943, l’accord pour commercialiser ce plan et les matériaux permettant de construire un modèle réduit de la Licorne (Licence n°53 TBF. Brux.) afin de le vendre dans son propre magasin. Hergé accepta même compléter le plan de son ami en réalisant exclusivement pour lui le cartouche « Perfects Models » qui figure en haut à droite représentant Tintin, Milou, le capitaine haddock et son ancêtre le Chevalier de Hadoque. Dessins qui donneront au plan une valeur très tintinesque.

Le texte du cartouche précise :

« La Licorne, Vaisseau du 3éme rang, à 2 ponts de 50 canons, construit en 1690. Elle était commandée par le Chevalier François de Hadoque, dans les aventures de Tintin et Milou « Le Secret de la Licorne » par Hergé. La maquette a été crée par G. Liger Belair d’après des modèles et dessins authentiques de vaisseaux de même rang de la même année.L’amateur qui entreprendra la construction de « La Licorne » réalisera donc un vaisseau type du siècle de Louis XIV. La plus belle époque dans l’histoire de la marine de guerre française. »

Ce plan constitue une très belle reproduction qui intéressera tous les tintinophiles, surtout s’ils pratiquent le modélisme naval (le plan a été conçu pour la réalisation d’une maquette) Du plus bel effet une fois encadré. Ce plan montre le souci du détail qu’avait Hergé. On peut affirmer que La Licorne est aux navires et bateaux d’Hergé, ce que le Lotus Bleu est au reste de son œuvre : le premier recours à l’exactitude la plus minutieuse. Un article très intéressant qui, une fois encadré, apportera une sympathique touche “Tintinophilesque” à votre intérieur. A ne pas manquer compte tenu de son très faible prix de départ.

Signalons que Hergé accepta même de réaliser pour le compte de son ami Liger Belair, une affichette spécifique qui figure ci-dessous :

L’accord était prévu pour une durée d’un an, mais devant le succès remporté, Gérard Liger Belair le commercialisa jusqu’à sa retraite pendant plus de 30 ans selon ses dires : « Pendant trente ans, je vendis des plans de La Licorne, en Belgique et en France. Des centaines de modèles furent exécutés par mes clients, certains en un mètre, et même en deux mètres de long ! De vrais chefs-d’œuvre. Un de mes clients, très artiste, exécuta la maquette très détaillée qui se trouvait dans les Studios Hergé ».

Notons, pour être complet que la collaboration entre Monsieur Liger-Belair et Hergé se poursuivit à partir de 1946, à l’occasion de la sortie du Journal TintinLes rubriques  “Les Entretiens du Capitaine Haddock” et “Les Propos du Major Wings” (du nom du pilote de l’hydravion dans L’Étoile Mystérieuse), alternativement consacrées à l’histoire de la Marine et aux progrès de l’Aéronautique avaient pour auteur Monsieur Liger Belair.

TARIF (30€ + 15€ ou 20€ pour envoi avec remise en mains propres)

Modes de règlements acceptés : PAS DE PAYPAL. Chèques bancaires d’une banque française ou virements bancaires. A partir du moment où nous avons reçu votre règlement nous considérons que le tirage numérique du plan de la Licorne est désormais votre propriété, nous sommes donc très attentifs à son expédition. Envoi rapide sous emballage professionnel assurant une protection très rigide de votre plan. Les frais d’envoi comprennent l’emballage spécifique –sous tube– et l’affranchissement pour une remise recommandée en mains propres avec signature. Ils sont, (compte tenu du fait qu’un tube de protection est considéré comme « un envoi non standard » par la poste française qui applique un supplément tarifaire) de 20€ pour l’Europe et de 15€ pour la France.

GARANTIE SATISFAIT OU REMBOURSÉ

La description qui est faite de cet article est sincère et fidèle. Il n’y a aucun risque de déception pour vous d’autant plus que vous bénéficiez de la garantie “Satisfait ou Remboursé”. Il vous suffit de renvoyer l’article dans son emballage d’origine (dans les 8 jours et à vos frais) pour être remboursé.

Les images extraites de l’œuvre de Hergé sont la propriété exclusive de MOULINSART SA. © Hergé-Moulinsart 2018.
Pour acheter ce tirage numérique, merci de compléter le formulaire ci-dessous :

 

EN SAVOIR PLUS SUR LE PLAN DE “LA LICORNE”

La Licorne est le vaisseau mythique du Chevalier François de Hadoque, l’ancêtre du capitaine Haddock, qui est au centre de la double aventure Le secret de la Licorne et Le Trésor de Rackham le Rouge. On le sait, Hergé, au moment où il réalisa ce récit durant la dernière guerre ne laissait déjà plus rien au hasard et se documentait sur le moindre détail de l’environnement où il plongeait Tintin

En effet, une légende souvent entretenue par certains Tintinologues (même les plus érudits) prétend que Hergé se serait rendu à l’époque au Musée de la Marine à Paris, pour y observer un certain nombre de maquettes de vaisseaux dont il se serait inspiré pour créer la Licorne en 1942. Cette information est même reprise dans “La Dépêche de Chaillot”, journal de 16 pages, spécialement imprimé à l’occasion de l’exposition “Mille Sabords” qui s’est tenue au Musée de la Marine, il y a deux ans. Elle figure dans la page rédigée en anglais et dans la notule sur La Licorne). Pourtant il y a cependant un fait incontestable qui contredit cette information : en 1942, au moment où fut conçue l’histoire, le Musée de la Marine était fermé et inaccessible au public pour cause de seconde guerre mondiale  Le fameux modèle dont se serait inspiré le père de Tintin se trouvait, avec d’autres, soigneusement entreposé dans des caisses… au Château de Chambord !

PRÉCISIONS TINTINESQUES : L’éditeur allemand de Tintin, Carlsen, publia en 1982 un double album réunissant le Secret de la Licorne et Le trésor de Rackham le Rouge. A la page 142 et 143 de cette édition figurait ce fameux plan de la Licorne.

LA LICORNE : UN FIER VAISSEAU QUI MÉRITE D’ÊTRE CONNU

 

Partagez si ça vous a intéressé
  • 291
  •  
  •  
  •  
  •  
    291
    Partages
  • 291
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *