TINTIN – VOL 714 POUR SYDNEY : LES SUBTILITÉS DE LA PREMIERE ÉDITION

L’album Vol 714 pour Sydney fut publié en 1968. Concernant cet album, on parle souvent de 2 tirages différents pour l’édition originale… Étonnant non ?

Ces 2 éditions sont apparemment identiques. Elles ont toutes les 2 un dos carré imprimé rouge et un 4e plat de type B37, Imprimé en Belgique par Casterman

Ces 2 tirages se distinguent par un changement de dialogues à la page 42.

Dans le tout 1er tirage dans une case de cette page, le Capitaine Haddock dit « Allez-vous enfin me dire ou vous nous menez… »

Dans la seconde édition le texte a été remplacé par : « Allez-vous me dire dans quelle caverne de brigands… »

Bien évidemment la cote de cet album est beaucoup plus élevée

Si un tintinophile connaît la raison de ce changement de texte qu’il n’hésite pas dans les commentaires

Partagez si ça vous a intéressé
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7 commentaires


  1. J`ai remarqué que à la page 39 de l`album au premier strip, troisième case le capitaine dit déjà la phrase ¨mais allez vous enfin me dire où vous nous menez¨ comme dans la première édition .Hergé a peut être trouvé cela répétitif de redire la même chose à la page 42 et a fait corriger les éditions suivantes

    Répondre

  2. Bonjour.
    C’est à la lecture d’une interview d’Hergé publiée dans le journal Tintin en 1968, à l’occasion de la sortie de l’album « Vol 714 pour Sydney », que j’ai eu l’attention attirée par un petite phrase où le Maître disait en substance que l’histoire était pareille à celle prépubliée dans l’hebdomadaire, à bon nombre de détails près, parfois même rectifiés après la dernière minute (je cite de mémoire). Je me suis donc mis à comparer plusieurs premières éditions jusqu’à découvrir les fameux phylactères modifiés. Cette trouvaille a fait l’objet d’une publication et d’une tentative d’explication de ma part dans la revue des « Amis de Hergé » N° 22 en décembre 1995, page 34, sous le titre « Deux premières pour Sydney ».
    On connaît la suite : le BDM suivant a intégré cette particularité dans son catalogue et la valeur de cotation de la « vraie » première édition a fait un bond… au détriment de sa fausse jumelle.
    Claudy Lempereur

    Répondre

    1. MERCI Claudy pour cette explication. Nul doute que désormais c’est le numéro 22 de la Revue des Amis de Hergé qui va prendre de la valeur 😃

      Répondre

  3. Le texte de la seconde version est moins compromettant. « Où sommes-nous » amène une réponse évidente. « Où allons-nous » (première version) ne peut obtenir de réponse à cette étape.

    Répondre

  4. Bonjour, il y a inversion , la version la plus rare , donc première édition , première impression est celle ou il y a pas le mot Brigands .

    Répondre

  5. De ce que j’ai pu en lire, dans cet album, Hergé avait oublié en dessinant qu’il avait préparé quelques pages auparavant ce que répondait Tintin au sujet de cette dalle. Et une première édition est sortie avec la phrase « …je n’en sais strictement rien… ». Quand il s’en est aperçu, quelques milliers d’album avaient déjà été vendus, et pour ceux la c’était trop tard. Il a quand même corrigé les éditions suivantes, et donc Tintin dit « ….cette espèce de dalle… »

    Répondre

  6. Il me semble aussi avoir lu que Hergé avait modifié sa phrase car « où vous nous menez » ne serait pas français mais plutôt un belgicisme tout comme chez nous en Suisse où l’on s’exprime pareillement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.