QUAND HERGÉ ET JACOBS DIALOGUAIENT PAR ALBUMS INTERPOSÉS

L’aviez-vous remarqué ? Lors de la prépublication de L’Or Noir en couleurs dans le journal Tintin du 16 septembre 1948 au 23 février 1950, Hergé à fait discrètement référence au Secret de l’Espadon de son ami E-P Jacobs. En effet, en 1949, lors de la séquence où l’on voit Tintin explorer les souterrains sous la villa du Docteur Müller, creusées dans la falaise de Wadesdah, à la recherche du d’Abdallah, Tintin prononce la phrase suivante : « Ma parole ! on se croirait dans la base secrète de l’Espadon ! ». Sans doute une allusion aux aventures que Blake et Mortimer viennent de vivre dans le même journal.

… Mais dans l’album cette allusion a été supprimée et remplacée par la « Ligne Maginot » ! Et la couleur de la chemise de Tintin a changé…

En 1951, lors de la parution hebdomadaire du Mystère de la Grande Pyramide dans le journal Tintin, E-P. Jacobs dans la parution du 24 janvier 1951, s’était « amusé » (certains estiment qu’il s’agissait plutôt d’une allusion amère) à glisser, pour saluer la naissance des Studios Hergé, une allusion à « Hergé et Cie » en arrière-plan d’une case de la séquence où Abdul est suivi par un inspecteur (page 42 de l’album – première partie).

En 1954, Hergé alors en pleine refonte des Cigares du Pharaon lui rendit la politesse en faisant apparaître, lorsque Tintin s’aventure dans le tombeau du pharaon Khi-Oskh, la momie d’un égyptologue du nom de E.P JACOBINI :

Partagez si ça vous a intéressé
  • 49
  •  
  •  
  •  
  •  
    49
    Partages
  • 49
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *