L’HISTOIRE DU MAGNIFIQUE 4éme PLAT B1

Nous allons aborder ici le 4éme plat des albums, c’est-à-dire la couverture arrière ou le dos de l’album. C’est à cet endroit qu’est faite la publicité pour les albums déjà parus. 

De 1937 à 1945, le 4éme plat fut celui-ci :

Celui sur lequel on voit un Tintin le doigt en l’air. Il concerne les albums édités par Casterman en noir et blanc, ainsi que les toutes premières éditions couleurs

En mai 1942, Charles Lesne, l’interlocuteur de Hergé chez Casterman lui demande de réfléchir à un nouveau visuel :

Ne pourrais-tu t’occuper immédiatement de la présentation publicitaire de ce verso de couverture ?

Le mois suivant Hergé lui répond :

J’ai séché là-dessus sans succès. Et après l’effort que j’ai fourni pour terminer les couvertures et préparer chaque jour le Tintin pour Le Soir (douze heures par jour (il s’agit du futur secret de la Licorne) cet insuccès n’a rien d’étonnant. Je suis complètement vidé : voici cependant quelques croquis. Ce n’est pas fameux, j’en conviens, mais je le répète : je suis à plat… S’il était possible de la laisser telle quelle… Je t’en serais vraiment reconnaissant.

Et les choses en resteront là… Il faudra attendre 1945 pour que Hergé retrouve l’inspiration et donne naissance au fameux dos B1

En effet, le 13 juin 1945 Charles Lesne insiste une nouvelle fois auprès de Hergé pour qu’il modifie ce fameux 4éme plat :

On a assez vu le placard qui figure au verso des couvertures des albums et on voudrait une présentation nouvelle de cette publicité. Quelque chose d’élégant et d’attrayant à la manière d’Hergé. Veux-tu faire cela ? Ce serait assez urgent car on voudrait cette amélioration pour le Trésor de Rackham le Rouge dont l’impression est presque achevée.

Le 17 juin Hergé lui envoie la proposition ci-dessous :

 

Au premier abord Casterman le refuse car il le juge trop compliqué, trop coloré ce qui risque de nuire à l’impact des couvertures

Mais Hergé tient bon et défend son projet. Finalement le 11 juillet, un compromis est trouvé. Au lieu de donner au dessin toute la surface, on le place au centre, avec une bande de couleur neutre de 3 cm qui l’entoure complétement. Cette bande serait déchiquetée à l’intérieur de façon à ce que le dessin apparaisse comme s’il avait crevé le plat.

Ainsi naquit ce quatrième plat qui devait durer jusqu’en 1975, d’abord avec une seule colonne, puis, le nombre de titres augmentant, en 2 colonnes

Partagez si ça vous a intéressé
  • 142
  •  
  •  
  •  
  •  
    142
    Partages
  • 142
    Partages

5 commentaires


  1. Sans oublié le projet d’actualiser ce 4e plat que Hergé avait commencé à dessiner.

    Répondre

    1. Merci Spad, vous pouvez nous en dire plus ou, mieux encore, joindre un visuel ? Merci😏

      Répondre

        1. Oui, j’ai déjà vu ça quelque part… A noter que Hergé a rajouter en bas à droite un vase inca mais il n’a toujours pas modifié le sceptre auquel il avait ajouté des ailettes latérales en 47 dans la version couleurs

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *