TINTIN : LA CENSURE AMÉRICAINE… EN 1973 !!!

C’est en 1945 que sort la première édition en couleurs de “Tintin en Amérique”. En 1973, Hergé réalisa une seconde version couleurs (celle qui est “officiellement” en vente aujourd’hui) et il dû, à cette occasion, faire d’importantes concessions à son éditeur américain Little Brown.

Dans 2 cases, les Américains lui imposèrent de retirer les noirs qui intervenaient dans le récit. En effet, ces chers américains, qui se drapent aujourd’hui dans les plis les plus vertueux de la démocratie, refusaient à l’époque (on était quand même en 1973 !) que figurent côte à côte des noirs et des blancs dans une histoire destinée à un jeune public…Cachez le sale nègre ! Et c’est Hergé qu’on ose traiter de racisme pour le Congo de 1931 ! 42 ans plus tard les américains lui imposaient le leur !.

Case de l’édition en noir & blanc

C’est ainsi que le portier de la “Petroleum & Cactus Bank”, page 29, est désormais devenu blanc. 

Mais avez-vous remarqué qu’au début de l’aventure, première planche, deuxième case, le gangster noir à la droite du groupe auquel s’adresse Al Capone est resté noir !? Cette image a-t-elle échappé aux censeurs américains ou bien le personnage est-il resté noir parce qu’il s’agissait d’un gangster ?

En revanche Hergé ne s’en est pas laissé davantage imposer par les vertueux éditeurs américains. Il a maintenu sa condamnation du racisme en vigueur chez les américains de l’époque en conservant la scène du lynchage et celle des indiens expulsés de leur territoire militairement.

 

 

 

Partagez si ça vous a intéressé
  • 13
  •  
  •  
  •  
  •  
    13
    Partages
  • 13
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.