LES CIGARES DU PHARAON LA SÉQUENCE DES SERPENTS… SUPPRIMÉE.

Lors de la séquence où Tintin descend dans le puits dissimulé dans le palmier et qu’il va découvrir la réunion des frères de Kih-Oskh, une longue scène mettant Tintin aux prises avec des serpents (dont il vient à bout avec un banal morceau de chocolat) a été purement supprimée de l’édition couleurs de l’album lors de sa parution en 1955. Certainement était-ce dû à la contrainte des 62 pages imposée par la couleur.

Cette séquence est parue à l’origine de la prépublication dans Le Petit Vingtième du 9 novembre 1933 et a même eu droit à la couverture du fascicule.

Hergé a bien de raison de parler de serpents à lunettes à propos des Cobras car son nom est dû aux marques que l’on peut observer quand il déploie sa coiffe.

Et effectivement ce reptile est bien présent en Inde. Toujours le souci du détail précis qui caractérisait les dessins de Hergé ! 

Partagez si ça vous a intéressé
  • 80
  •  
  •  
  •  
  •  
    80
    Partages
  • 80
    Partages

2 commentaires


  1. Il y a un autre détail amusant dans cette version noir et blanc. Au début de la séquence des comploteurs masqués, l’un d’eux annonce qu’il a « fait disparaître » un capitaine de boutre et son second, un portugais ». Il s’agit évidemment d’Oliveira da Figueira, et je ne vois pas comment interpréter « faire disparaître » autrement que par « tuer ». Or, quand « Tintin au pays de l’or noir » est prépublié ans Tintin de 1948 à 1950, puis paraît en album, « Les cigares du Pharaon » n’a pas encore été redessiné à ma connaissance (la version couleurs est assez tardive). Quand Tintin rencontre Oliveira dans « L’or noir », pour le lecteur de l’époque (qui ne s’en est vraisemblablement pas rendu compte), c’est donc un mort que Tintin rencontre !

    Répondre

    1. Merci Bruno pour ce judicieux commentaire. En effet la version couleurs de l’album Les Cigares du Pharaon n’est parue qu’en juillet 1955, alors que L’Or Noir a été prépublié dans le journal Tintin en 1948 et 1949, (l’album couleurs a été édité en 1950). La case à laquelle vous faites allusion « J’ai fait disparaître un capitaine de boutre et son second portugais qui nous faisaient de la concurrence, ils ravitaillaient en armes et munitions les arabes du désert » figure à la page 113 de l’album noir & blanc et cette séquence a été prépubliée dans Le Petit Vingtième du 23 novembre 1933. La case en question a été supprimée de l’édition couleurs, preuve sans doute que Hergé s’était aperçu de son erreur. Merci encore

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *