TINTIN ET L’ÉTOILE TRICUSPIDE…

Le mot « Tricuspide » signifie : qui possède 3 pointes. Il convient parfaitement pour définir l’étoile à trois branches du logo de la marque Mercedes.  Marque qui fut une des préférées de Hergé car non seulement, il posséda 2 voitures de cette marque mais les voitures Mercedes furent présentes dans de nombreux albums.

Voici tout d’abord les 2 voitures Mercedes acquises par Hergé. Signalons qu’il acheta des Mercedes au début des années 70 quand il décida d’arrêter de conduire lui-même et d’utiliser les services d’un chauffeur :

D’abord une Mercedes 250

Achetée en 1970. Visuel trouvé par notre ami Lambert Fligny

Ensuite une Mercedes 230 6 cylindres :

Achetée en octobre 75, en replacement de la précédente. Visuel trouvé par notre ami Lambert Fligny

TINTIN AU PAYS DES SOVIETS

Dès la première aventure de Tintin, en 1929, la marque Mercedes est présente à deux reprises.

En effet la toute première voiture que conduit Tintin est une superbe Mercedes 600K qui fut créee en 1920 par Ferdinand Porsche. Il « l’emprunte » à la police allemande. Elle lui permettra même d’échapper à un avion. Malheureusement, quelques cases plus loin, elle finira pulvérisée par un train :

Plusieurs pages plus loin, Tintin retrouve à nouveau une Mercedes mais cette fois, il ne la conduit pas… Revenu à Berlin après un épique voyage en avion, il se fait embarquer par des bolcheviques déguisés en policiers dans ce qui semble être une Mercedes 350 Manheim :

Il faudra attendre les années 50 pour que les voitures Mercedes réapparaissent dans les Aventures de Tintin. Peut-être que Hergé fut inspiré par cette  article paru dans la rubrique « Tintin essaye.. » du journal Tintin numéro 36 de l’année 1953 : 

Pour la voir en vidéo, cliquez au milieu de l’image.

L’AFFAIRE TOURNESOL

Toujours est-il que Hergé fut visiblement séduit par cette voiture puisqu’il la fera figurer (en rouge) dans l’Affaire Tournesol. Il s’agit de la voiture de l’ambassadeur de Bordurie croisée par Tintin et le Capitaine le long des quais de Nyon à la page 28 de l’album. Il s’agit d’un modèle dit « Adenauer », commercialisé entre 1951 et 1955.

Aucun(e) Tintinophile n’a oublié dans les pages précédentes (planche 13 pour être précis) la séquence où le Professeur Tournesol est pris en stop dans le Combi WV du boucher Sanzot. Aviez-vous remarqué que dans cette séquence, les espions bordures qui le guettent sont au volant d’une Mercedes 180 ? :

COKE EN STOCK

C’est ensuite dans Coke en Stock qu’apparaît une Mercedes… Et ce n’est pas n’importe laquelle, la célèbre 190 SL. Elle apparaît parmi les nombreuses voitures qui encombrent les allées et la pelouse du Château de Moulinsart  au terme du rallye du Volant Club organisé par son dynamique président : Séraphin Lampion 

TINTIN ET LES PICAROS

On retrouvera une dernière Mercedes, dans le dernier album : Tintin et les Picaros. L’énorme Mercedes 600, la voiture officielle de Tapioca. Il semble que Hergé ait combiné cette dernière avec une Zil soviétique :

RENDONS A CÉSAR…

Cette publication s’est très largement inspirée du dossier paru dans la revue des Amis de Hergé, numéro 40, de juin 2005, rédigé par Rudy Peereboom et mis en forme par Philippe Goddin. Cette revue est passionnante (la preuve), c’est la raison pour laquelle je vous incite à devenir membre de cette sympathique association pour recevoir la revue réservée à ses seuls membres.

REJOIGNEZ AUJOURD’HUI L’ASSOCIATION LES AMIS DE HERGÉ

Partagez si ça vous a intéressé
  • 67
  •  
  •  
  •  
  •  
    67
    Partages
  • 67
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *