TINTIN… HERGÉ ET LE WHISKY LOCH LOMOND

A la page 33 de l’album, Tintin quitte à peine son train, abandonné de sa locomotive, qu’il prend d’assaut un convoi de marchandises… Mais là se pose une question : Le whisky se transporte-t-il en wagon citerne ?

Les sociétés transportent du malt, du whisky non affiné, en citerne, pour le produit fini, seul le transport en bouteille est admis. À cet égard, le whisky rejoint dans la réglementation des transports la liste des matières dangereuses, ce qu’on sait lorsqu’il n’est pas consommé avec modération.

HERGÉ ET LOCH LOMOND

Au musée « World train », un wagon de transport de pétrole fait figurer, par projection lumineuse, la mention « Whisky LOCH LOMOND », clin d’œil à l’œuvre de Hergé.

Déjà, dans la toute première version de l’aventure, dans Le Petit Vingtième, en 1937 la marque « Johnnie Walker » figurait sur le wagon par souci de réalisme.

 

En 1965, Hergé qui (compte tenu de la future sortie de son album en Angleterre) pensait courir un risque en utilisant une marque connue imagina une marque fictive : Loch Lomond…

UNE MARQUE QUI EXISTE RÉELLEMENT

Le problème c’est que cette marque existe vraiment même si sa production est infime. Il s’agit d’une distillerie de whisky située à Alexandria dans le West Dunbartonshire en Écosse près du Loch Lomond.La région des Highlands a longtemps été considérée comme le coeur de l’industrie du Whisky. La distillerie Loch Lomond poursuit sa mission de transmission d’un savoir-faire régional reconnu dans le monde entier. Située sur les rives du Loch Lomond marquant la réelle frontière entre les Highlands et les Lowlands, la distillerie produit des whiskies au style bien distinct depuis 1964. La gamme des whiskies Loch Lomond porte à elle seule un patrimoine historique figurant parmi les plus anciens de l’industrie du Whisky. Aujourd’hui, la marque appartient au Groupe Loch Lomond, à la fois distillateur et embouteilleur.

Caractéristiques du Loch Lomond : De couleur or tirant sur l’ambre, le nez est doux, légèrement tourbé avec une pointe de beurre sucré et aromatisé au cognac (probablement une spécialité écossaise….). 
Le goût est doux, fumé avec un soupçon de madère, et la finale est longue, douce avec des échos de Christmas pudding au raisin. Tout un programme.À déguster pur ou en cocktail à température ambiante
Mon conseil : Se marie savoureusement avec une poêlée de cèpes persillés

 

 

Partagez si ça vous a intéressé
  • 367
  •  
  •  
  •  
  •  
    367
    Partages
  • 367
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.