TINTIN… HERGÉ… ET LE MARCHÉ NOIR ! (1947)

Il serait temps qu’on cesse de taxer Hergé d’incivisme. Pour preuve : le fait que le gouvernement Belge ait fait appel à ses talents pour lutter contre le marché noir. Si Hergé avait été un « Kôllaborateur » les plus hautes autorités de l’état ne l’auraient pas sollicité pour une « Cause Nationale » au sortir de la guerre.

Le 5 décembre 1947, Hergé reçoit un courrier officiel de Georges Moens de Fernig, Ministre belge du Ravitaillement et des Importations. Il est invité à soumettre un dessin pour un concours officiel organisé sur le thème : « Consommateurs, balayez les dernières traces du Marché noir ».

Le dessin est à envoyer au « Comité national de lutte contre la vie chère et pour l’éducation de l’acheteur » Hergé réalise cette illustration où il revisite le célèbre tableau de Théodore Géricault (Le Radeau de la Méduse).

Le 10 décembre, Hergé envoie le dessin ci dessous :

Le radeau de la Méduse. Peinture de Théodore Gericault, 1819. Musée du Louvre

Tintin (« Non, Non, et Non… pas avant que vous les vendiez aux prix officiels« ) et ses amis (Haddock, les Dupontd, Tournesol et Milou) résistent aux tentations du redoutable bonimenteur qu’est le Senor Oliveira da Figuera.

Notez les visages très expressifs et la présence de 2 bouteilles de Whisky  auxquelles Haddock résiste en mangeant ses chaussures..

La même illustration « colorisée » en 2013 par Revaxi

Partagez si ça vous a intéressé
  • 76
  •  
  •  
  •  
  •  
    76
    Partages
  • 76
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *