LA SYLDAVIE : RÉPUTÉE AUSSI POUR SA MANUFACTURE D’ARMES

Hervé Melet, un Tintinophile, collectionneur d’armes, a eu le bonheur de découvrir une pièce rarissime un fusil Mauser d’origine syldave !

UN PEU D’HISTOIRE

Comme dans d’autres régions montagneuses du monde (pays basque, Caucase), à chaque invasion, les populations ont grimpé dans les montagnes, attendu que ça se passe et redescendu pour réoccuper les forges pour la plus grande satisfaction du nouveau pouvoir en place.

Au néolithique a succédé une occupation mixte celte et germaine mal connue. Ce sont les forges protosyldaves qui créent les fers de lance de l’armée de Philippe de Macédoine.

Plus tard, la colonisation romaine ne fera qu’effleurer le pays sans l’occuper. A la chute de l’empire romain, les choses changent : Les Slaves arrivent au 5ème siècle, se christianisent pratiquement immédiatement, en adoptant la liturgie grecque orthodoxe et l’alphabet cyrillique. Dès le 8ème siècle, ils ont à lutter contre les protobordures d’origine Avar.

De 895 (invasion Avar) à 1389 dure l’âge d’or du moyen-âge syldave. Les nobles syldaves, entre batailles et diplomatie, trouvent leur place entre souverains hongrois et volvodes bordures

En 1277, le noble Almazout, proclamé roi sous le nom de Ottokar Premier, règne sur une Syldavie qui, pour la première fois, trouve ses frontières actuelles. Hélas pour la Syldavie, ses descendants ne sauront pas maintenir son oeuvre. Leurs luttes continuelles avec leurs voisins Bordures affaiblissent le pays, et c’est en 1389 (bataille du Kosovo) que la Syldavie tombe sous le joug Ottoman. Il durera jusqu’en 1699 (traité de Karlowitz)

La Syldavie, se croyant libérée, retombe sous la coupe des Habsbourg, dont elle ne sortira qu’en 1920 avec le traité de Trianon. Au même moment, en raison de l’effondrement de l’empire ottoman, la Bordurie redevient indépendante.

En 1941, la Syldavie est annexée sans un coup de feu par la Hongrie, qui n’avait pas digéré son amputation territoriale par le traité de Trianon.

En 1945, le pays est libéré par l’armée rouge. Vassalisé par l’URSS, on entendra parler de l’industrie ultraperformante de la Syldavie dans la conquête de la lune mais ceci est une autre histoire…

UNE FABRICATION LOCALE DE QUALITÉ

A l’indépendance de 1920, le roi Muskar XII, tout juste élu, doit penser à l’équipement de sa jeune armée. Au sortir de la première guerre mondiale, il dispose pour les fusils du Mannlicher austro-hongrois modele 95, en 8 mm.

Carabine Steyr Mannlicher

Mais ceux-ci sont en trop faible nombre et en mauvais état. Plutôt que d’imiter la Hongrie voisine qui a opté pour le Rétrofit en 8 mm, modele 35, il va opter pour un fusil neuf de fabrication locale comme l’industrie syldave, de qualité, le permettait à l’époque.

Il adopte un fusil Mauser, de longueur unique pour la cavalerie, l’infanterie, et surtout les troupes de montagne en calibre 6.5mm dont la rasance est parfaitement adaptée au profil montagneux du pays :

Les caractéristiques sont :

  • – Crosse anglaise
  • – Double battant de bretelle
  • – Hausse plate
  • – Bois protégeant le canon jusqu’à l’extrémité
  • – Double tenon de baïonnette permettant l’usage des baïonnettes Mauser standard et des Mannlicher 1895 disponibles, elles en grand nombre.

Disponible dès 1929, répondant à l’appellation officielle de « Karabiner 29 » (le K cyrillique est identique au caractère latin) le Mauser syldave équipera la petite armée.

Après la saisie hongroise, ces fusils seront majoritairement envoyés à Steyer où ils seront convertis par la Wehrmacht. Seuls quelques-uns seront utilisés par la résistance syldave, et non transformés. C’est un exemplaire de cette provenance que Hervet Melet a eu la chance de découvrir.

Signalons qu’une publication a été faite à ce propos dans la très sérieuse Gazette des Armes.

 

Blog Tintinomania : https://tintinomania.com/

Partagez si ça vous a intéressé
  • 97
  •  
  •  
  •  
  •  
    97
    Partages
  • 97
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *