L’EXTRAORDINAIRE VARIÉTÉ DE LA DOCUMENTATION DE HERGÉ

Hergé a réussi l’exploit d’envoyer Tintin, dans le monde entier, sans toujours quitter sa Belgique natale. Aussi utilisait-il des sources sérieuses pour sa documentation qu’il accumulait avant de se lancer dans toute nouvelle aventure de Tintin. Ainsi les tintinophiles qui ont visité Pétra, auront reconnu facilement, à la page 28 de Coke en Stock, le temple le plus célèbre de Pétra : le Khazneh.

À la page 28 de l’album, on peut voir Tintin, Milou et le capitaine Haddock se réfugier dans la montagne et arriver par le Siq (le Défilé), à la cachette de l’Émir, qui n’est autre que le Khazneh de Petra en Jordanie.

Selon Dominique et Paul Mariotinni, qui le signalent sur leur blog (http://dp.mariottini.free.fr), dans le cas de Pétra, Hergé pourrait très bien s’être inspiré d’une lithographie de David Roberts, un paysagiste anglais, qui, au cours d’un voyage en Terre Sainte en 1839, a exécuté une série de dessins remarquables.

Ils en veulent pour preuve la similitude entre les colonnes abîmées ou à terre dans les dessins de Hergé et de D.Roberts.

 

Pour en savoir plus : http://dp.mariottini.free.fr/carnets/jordanie/04-petra-herge-tintin-roberts.htm

 

 

Partagez si ça vous a intéressé
  • 71
  •  
  •  
  •  
  •  
    71
    Partages
  • 71
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *