TINTIN ET SES VACANCES A VARGÉSE

Vous pouvez chercher attentivement dans les Aventures de Tintin, vous constaterez que Tintin ne s’accorde que très peu de vacances sauf à deux occasions.

D’abord ans la première page des Cigares du pharaon, on découvre Tintin embarqué sur le paquebot M.S. Époméo pour une longue croisière maritime qui devrait le mener jusqu’à Shanghaï via la Mer Rouge et l’Océan Indien, mais il ne profitera que peu de temps de cette expérience touristique, du confort et du farniente, car il devra s’en échapper à Port-Saïd.

Ensuite, c’est plus d’un quart de siècle après cette brève escapade que Tintin reprend des congés avérés. Dans Tintin au Tibet (1960) il se délasse, en compagnie de Haddock, à Vargèse, une coquette station imaginée par Hergé, située à 20 kilomètres de Chamonix, où il loge à l’Hôtel des Sommets, un établissement cossu. Mais là aussi, un événement fortuit -l’arrivée d’une lettre de Tchang – mettra un terme à ce séjour.

Annonce de la prépublication dans le journal Tintin. C’est ainsi qu’on apprend que Vargése est à 20 km de Chamonix

Vargèse est une petite station de Haute-Savoie (avec son lac, sa plage, ses montagnes, ses promenades, son casino … comme l’indique le panneau routier de la première vignette de la prépublication dans le Journal Tintin du 17 septembre 1958, qui sera supprimée lors du remontage de la parution en album), sortie de l’imagination de Hergé.

Le nom de la ville est purement fictif, et peu de Tintinophiles savent que ce nom est apparu pour la première fois dans Cœurs Vaillants en avril 1939, concernant l’aventure de Jo, Zette et Jocko et le Maharajah. Il était d’ailleurs à cette époque orthographié Vargéze.

Le Maharajah de Gopal et toute sa suite y passent leurs vacances à l’Hôtel des Neiges. Et les Legrand (Jo, Zette, Jocko et leurs parents) y ont leur propre chalet.

La petite citée réapparaîtra ensuite dans La Vallée des cobras des Aventures de Jo, Zette et Jocko en 1954 et enfin dans Tintin au Tibet, en 1958. Dans Tintin au Tibet, c’est à l’Hôtel des Sommets que descendent Milou, le capitaine Haddock et Tintin qui fait de la randonnée dans les montagnes avoisinantes.

 

Partagez si ça vous a intéressé
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires


  1. In my little book (the only one about Tintin, in Italy) « Tintin, un giovanotto di 90 anni », I talk also about Vargése, from page 21 to page 24. I checked the walking path from Chamonix to Saint Gervais les Bains: exactly 20 kilometers, via the Chemins des Gardes, 4 hours and 55 minutes by foot. Just for fun, I like to think « Vargése…Gervaise », as a phonetic (in French) anagram. 🙂

    Répondre

  2. Tintin parle d’une excursion de 20 km en parlant d’aller à Chamonix le matin puis retour le soir. Si Chamonix est à 20km de Vargèse, l’excursion fera en tout 20+20km = 40km; or Tintin parle d’une excursion de 20km, ne faut il pas en conclure du coup que Chamonix est à 10km à pied de Vargèse ce qui avec le retour fait bien une excursion de 20km pour la journée.

    Répondre

    1. effectivement, Vargése ne se situe qu’à 10km de Chamonix, d’où l’hypothèse (non prouvée) que Saint-gervais = Vargèse (article publié dans la revue des AdH)

      Répondre

  3. Est-on tellement sûr que le voyage de Tintin sur l’Epoméo faisait partie de ‘vacances’ ? Son but : Shangaï, n’avait-il rien de professionnel pour un reporter ? Le fait qu’on ait caché de la drogue dans sa cabine, puis qu’on l’ait dénoncé ne plaide pas en faveur d’un véritable ‘touriste’ ! De toute façon, la suite des aventures de Tintin en extrême-orient ne seront pas, pour lui, des ‘vacances’ !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.