TINTIN VIENT DE FÊTER SES 90 ANS. QUEL EST SON AVENIR ?

Comment ranimer l’intérêt des nouvelles générations pour Tintin ? Question lancinante, alors que les aventures du petit reporter, commencées il y a 90 ans sur un quai de gare à Bruxelles, se sont arrêtées en 1976 en Amérique du Sud (dans Tintin chez les Picaros) ?

En clair, comment ranimer l’intérêt des nouvelles générations pour Tintin, celles qui n’ont pas connu cette époque (où nombre d’entre-nous apprenaient presque à lire avec les albums) ?

C’est à cette question que tente de répondre le Tintinologue Jan Baetens, spécialiste de Hergé, professeur et auteur du livre Hergé écrivain.

Interview de Olivier Rogeau, paru dans Le Vif/L’Express du 10 janvier 2019

Pour lire le PDF, cliquez sur l’image ci-dessous :

Cliquez au milieu de l’image

Tintin en chiffres

  • Au total, 250 millions d’albums vendus à ce jour.
  • Entre 3 et 4 millions d’albums vendus par an (langues française + étrangères), dont 1,5 million en Chine.
  • 500 000 exemplaires en langue française vendus par an.
  • Nombre de traductions : 121 langues et dialectes.
  • Top des ventes à l’international : 1. la Chine ; 2. l’ensemble Royaume-Uni – Etats-Unis ; 3. l’Allemagne ; 4. L’Espagne, territoire très tintinophile.
  • Tintin est connu du Danemark à l’Indonésie en passant par l’Inde, où il peut être lu en anglais, en bengali et en hindi.
  • Tintin au pays des Soviets colorisé : 300 000 exemplaires vendus depuis janvier 2017.
Partagez si ça vous a intéressé
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires


  1. Il y a 77 ans que j’ai découvert TINTIN
    Pas en album mais en projection
    Au patronage, le jeudi après-midi, un projecteur nous émerveillait avec les images fixes sur bobine en noir et blanc
    Je n’avais qu’une hâte c’est de revenir le jeudi suivant pour connaitre la suite, car on ne nous projetait pas tout le même jour
    Quelques années plus tard le premier album que mes parents m’on acheté c’était le Crabe aux Pinces d’Or
    J’ai toujours été tintinophile et le resterais toujours
    Rien ne remplacera ce petit reporter !

    Répondre

    1. Ah les jeudi au patronage ! L’Abbé cachait la lentille du projecteur quand on faisait trop de bruit devant les images des aventures de Tintin.
      Reverra – t-on une journée réservée à Tintin comme à Laval ? Mmmmmmm ?

      Répondre

      1. Bonjour Jean-Marie. A priori pas de nouvelle journée Tintinomaniak. Trop de pertes financières.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.